« Les gluantes bestioles : on les ratatine dès février ! | Accueil | Limaces : comment lancer ces fichus granulés, avec efficacité ! »

Commentaires

le biobotaniste

Bonjour,
l'Armillaire est présente dans tous les sols. Elle s'attaque préférentiellement aux bois peu durs (noyer, hêtre, pommier, ...). Elle pénètre par les blessures du tronc et des (grosses) racines. Il faut donc faire attention avec la débroussailleuse, le coupe fil et la tondeuse. On évitera aussi de bêcher trop près du tronc.
Le trichlopyr, molécule active du "dévitalisant" a été choisie car elle suit la sève et tue les drageons et les rejets de souche. Il s'ajoute un effet non intentionnel, elle est aussi fongicide (tue les champignons).
Chic! elle tue en plus l’Armillaire.
Certes! mais les champignons sont indispensables à la dégradation de la lignine du bois. La destruction naturelle de la souche et des racines sera retardée car le produit demeure plus d'un an actif dans le sol. il est en plus très toxique pour les mycorhizes, ce qui veut dire qu'il a un effet dépressif sur la végétation.
Ce produit devrait être retiré de "l'emploi autorisé jardin" d'ici 2020.
Le sel lui, ne sera pas retiré, il n'empêche pas les drageons, mais tue la souche. Il n'a pas un bon effet sur le sol, mais est emporté par les pluies.

le biobotaniste

Bonjour Traîne buisson,
l'armillaire couleur de miel, je la connais bien. Elle s'est attaquée à un hêtre pourpre juste centenaire. Elle a pénétré vraisemblablement par les racines qui faisaient saillie dans l'allée et ont été régulièrement blessées.
L'attaque a débuté il y a une vingtaine d'années. La cime de l'arbre a commencé à sécher il y a 2 ans. Le hêtre a un bois qui pourrit très vite et devient alors cassant. Comme ce fayard habitait en ville, nous l'avons hélas fait abattre l'an dernier. Il était certainement temps, 1/3 du tronc n'était plus vivant.
Piètre consolation, l'armillaire est, dit-on, comestible quand elle est jeune, et tout le monde ne la digèrerait pas!
deux remarques pour finir: le dévitalisant permet d'empêcher la souche de rejeter, mais n'a aucun effet sur l'armillaire qui elle aussi est un dévitalisant, et, les spores d'armillaire sont présentes partout, il faut éviter de blesser les arbres, et, surtout leurs racines

Thierry Denis

Bonjour Traine Buisson...

De l'armillaire sur un vieux noyer, c'est fréquent... Et ce n'est pas trop sympathique. Une prochaine chronique en parlera.

Bonne fin d'hiver !

Traine Buisson

Quel bonheur que ce retour de chronique ! Qu'en pense notre cher biobotaniste ? peut-être a-t-il un truc contre l'armillaire ? J'en tremble, car j'en ai admiré (ben oui...) un superbe spécimen sur la souche du vieux noyer coupé il y a deux ans...

Thierry Denis

Bonjour !

Le sel est, c'est vrai, un poison pour la majorité plantes. Mais il n'évite pas, hélas, l'armillaire...

Pour en savoir plus : http://www.arbres-caue77.org/medias/files/sel-caue-77.pdf

ingrid

J'ai entendu parler du sel comme dévitalisant : quelques bons trous à la perceuse dans la souche puis verser du sel dans les trous mais je n'ai pas testé.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Le Jardin du Morvan

mode d'emploi

  • Pour passer d'un article à un autre
    Utilisez les liens figurant en haut de chaque article ou en bas de la page

    Pour revenir au sommaire du blog avec les 4 derniers articles publiés, cliquez sur le gros titre Chronique Botanico-Tonique en haut de la page.

    Pour consulter les archives, utilisez le sommaire qui se trouve un peu plus bas à droite: elles sont classées par mois et par saison.

    Bonne lecture !

Abonnez-vous !

  • Recevez par e-mail chaque semaine
    la liste des derniers articles publiés dans la Chronique Botanico-Tonique de Thierry DENIS:
    Abonnez-vous à la Newsletter du Jardin du Morvan: cliquez ici
  • Si vous disposez d'un agrégateur de nouvelles:
    Flux RRS: cliquez ici
    Flux Atom: cliquez ici

Le Jardin du Morvan

  • Catalogue-164
    La pépinière du Jardin du Morvan à Larochemilay (Nièvre) Revenir à la chronique Botanico-Tonique de Thierry DENIS: www.thierry-denis.fr

Plantes vivaces

  • Sedum sieboldiii (fleurs)
    Retrouvez ici les photos des plantes publiées et commentées dans mes chroniques.

    Revenir à la chronique Botanico-Tonique de Thierry DENIS: www.thierry-denis.fr

    (toutes nos plantes disponibles sont sur www.jardindumorvan.com)

Vos jardins et vos plantes

  • Le jardin de Madame Liliane M.
    Un grand merci à tous ceux qui nous ont envoyé leurs photos et autorisé à les publier !

    Revenir à la chronique Botanico-Tonique de Thierry DENIS: www.thierry-denis.fr

Hit-Parade

  • Statistiques gérées par: